dissabte, 6 de juliol de 2019

La paix du Christ (14e dimanche C)


"Shabat Shalom" est la salutation des juifs pendant le jour de repos, et que nous écoutons ici a Jérusalem chaque semaine. "Salam aleicum" est la salutation habituelle des musulmans dans ses rencontres, et que nous écoutons dans ce quartier. "Paix et bien" est la salutation franciscaine, très présente en nos documents, lettres, e-mails, et whatsapps.

La parole "paix" il est le commun dénominateur de ces salutations, et aussi des lectures d'aujourd'hui. Le prophète Isaïe, plein d'exultation, nous dit que Dieu "dirige vers Jérusalem la paix comme un fleuve". Saint Paul souhaitait "paix et miséricorde" au fideles gentils et hébreux. Ainsi Jésus a l’évangile, donne pour consigne aux disciples: "Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord: "Paix à cette maison". 

Mais la paix véritable est plus que une salutation et plus que des bonnes désires. La paix véritable est celle qui reste malgré les difficultés et les souffrances; malgré les croix, nous disons les chrétiennes. C'est très gentil dire "Shabbat Shalom" a un hébreux qui passe, et aussi dire "Salam aleicum" a un musulman qui passe, mais maintenir la paix quand ils sont nos voisins devienne plus méritoire. Aussi il est très gentil écrire "Paix et bien" en une lettre, mais maintenir la paix avec des frères et des sœurs qui sont a cote de nous chaque jour, devienne plus méritoire.

La véritable paix, comme nous a suggéré Saint Paul, passe par porter dans nos corps les marques des souffrances de Jesús. Saint François aussi nous dit en les Admonitions que la paix que nous montrons après des humiliations et des difficultés, est la paix que nous avons.